lundi 27 juin 2016

Saint-Maur en Poche 2016


Le 18 et 19 juin 2016 derniers se déroulait le Salon en plein air de Saint-Maur en Poche, mettant à l'honneur le livre de poche, notre fidèle compagnon de lecture. Je m'y suis rendue pour la première fois en compagnie d'Alexandra de Comme par Enchantements et nous avons passé une journée fantastique, marquée par les rencontres avec les auteurs, l'ambiance du salon et la découverte de nouvelles lectures possibles...

Les livres que j'avais prévu de faire dédicacer...

Le salon de Saint-Maur en Poche ne ressemble à aucun autre salon où j'ai pu me rendre jusqu'à présent, avec ses allées à ciel ouvert, ses petits stands et ses affiches colorées, l'ambiance est absolument géniale. On sent que le salon est vraiment dédié aux livres et au plaisir de lire, et le gros point positif : l'entrée est gratuite.
Je m'y suis rendue avec une petite pile de livres à faire dédicacer, mais malheureusement nous n'étions autorisés qu'à 4 livres par personnes, j'ai donc du faire l'aller/retour avec la consigne toute la journée parce que cela n'avait pas été précisé avant sur les réseaux sociaux ou sur le site internet du Salon. J'ai joué le jeu, et je ne regrette pas puisqu'au final j'ai pu faire dédicacer tous mes livres sans aucun problème, rencontrer tous les auteurs qui m'intéressaient et ce, sans attendre des heures ! Contrairement au Salon du Livre de Paris par exemple, les dédicaces se font relativement rapidement, nous pouvons prendre le temps de discuter avec les auteurs, d'échanger sur le livre avec eux et j'ai absolument adoré ça !

 

J'ai donc pu rencontrer Anna McPartlin, l'auteure des Derniers Jours de Rabbit Hayes que j'avais terminé quelques jours avant le salon, nous avons pu en parler rapidement, elle était ravie de voir que je l'avais apprécié. C'est un livre qui parle du cancer du sein et des derniers jours d'une femme atteinte de ce cancer, et même si le livre aborde un sujet fort et triste j'ai trouvé qu'il était plein d'espoir et de joie grâce à toute la famille de Rabbit. Anna McPartlin est vraiment une auteure adorable, nous avons même fait une petite photo et j'espère pouvoir la recroiser un jour prochain.


Je ne me souviens plus de l'ordre exact des autres dédicaces... Alors pardonnez-moi. J'ai pu revoir Sophie Jomain après l'avoir rencontrée en mars au Salon de Paris, et comme la dernière fois elle était très accessible et chaleureuse, j'ai fait dédicacer mon tome 2 des Etoiles de Noss Head et le tome 4 que j'ai acheté sur place, et le livre Quand la nuit devient jour qui m'a bouleversée. J'ai pu discuter de la fin avec Sophie Jomain qui est une fin extrêmement frustrante, et elle m'a expliqué qu'elle ne se voyait pas choisir pour Camille, qu'elle n'avait pas trouvé la force d'écrire une autre fin. C'est donc au lecteur de s'imaginer la suite... 


Comme pour Sophie Jomain, j'ai revu Stéphane Michaka après l'avoir rencontré au Salon du Livre de Paris, cette foi-ci pour lui faire dédicacer le deuxième tome de Cité 19. Comme la première fois, il a pris le temps de discuter avec moi, on a pu parler des adolescents qui lisaient le livre qu'il trouvait un peu trop sombre parfois, et était étonné que des adolescents aussi jeunes se lance dans une telle lecture. Il a d'ailleurs reçu le prix des ados au Salon, un prix largement mérité !


J'ai aussi pu rencontrer deux auteurs dont j'ai acheté les romans sur place : Laurence Peyrin pour La Drôle de Vie de Zelda Zonk, qui m'a demandé mon avis sur la couverture du format poche (que je trouve magnifique !) et m'a souhaité d'aimer le livre, et Gaëlle Nohant pour La Part des Flammes, un roman historique pile comme je les aime qui m'a également conseiller de lire le livre Mousseline la Sérieuse de Sylvie Yvert sur Marie-Antoinette. 


J'ai également pu rencontrer d'autres auteurs avec qui j'ai moins échangé, un peu impressionnée et ma timidité a repris le dessus. J'ai donc pu rencontrer Michel Moatti pour son livre Retour à Whitechapel, Kate Morton pour Le Jardin des Secrets, Victoria Hislop (qui était présente comme marraine du salon cette année) pour L'île des Oubliés, Catharina Inglemant-Sundberg pour Comment braquer une banque sans perdre son dentier, Katarina Bivald pour La Bibliothèque des Coeurs Cabossés et Nathalie Hug pour 1, Rue des Petits-Pas... 


En accompagnant Alexandra pour qu'elle fasse dédicacer ses livres, j'ai également pu approcher Franck Thilliez et David Foenkinos qui avaient fait le déplacement au Salon, et malgré les files d'attente (qui faisaient partie des plus longues), ils ont pris le temps de discuter avec chaque lecteur ce que je trouve vraiment admirable de leur part. 


Un excellent salon donc, et j'ai déjà hâte d'y retourner l'année prochaine ! Pour voir toutes mes dédicaces, rendez-vous sur la page Facebook du blog : ici.


1 commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...