lundi 27 juillet 2015

Juste avant le bonheur - Agnès Ledig

Juste avant le bonheur
Publié chez Pocket, octobre 2014.
336 pages, 6€80.
Ma note : ★★★☆☆

Résumé :
Julie, 20 ans, qui élève seule son fils Lulu est caissière dans un supermarché. Elle attire l'attention d'un client, quinquagénaire aisé à nouveau célibataire. Généreux et désintéressé, Paul invite Julie à passer quelques jours dans sa belle villa de bord de mer en Bretagne. Ils y retrouvent Jérôme, le fils de Paul, qui se remet mal du suicide de sa jeune femme. Gaieté et optimisme reviennent grâce à l'attachante présence du petit Lulu. Mais au retour, c'est le tragique accident de voiture et Lulu meurt après un long coma. Une chaîne de soutien, d'affection et de tendresse se forme autour de Julie. Avec elle, à travers elle, des êtres désemparés tentent de réapprendre à vivre et de saisir une deuxième chance. La force des épreuves surmontées, l'espoir d'un nouvel amour, ainsi qu'une bonne dose d'intelligence et d'humour peuvent réussir ce miracle. Un conte de fées moderne. L'émotion partagée avec des personnages profondément attachants et les dialogues d'une rare vivacité donnent un livre bourré de grâce, d’optimisme et d’énergie, qui réconcilie avec la vie !

Mon avis :
J'avais entendu beaucoup de jolies choses sur le style d'Agnès Ledig, je me suis donc plongée dans ce roman avec quelques idées en tête. Et finalement, j'ai été un peu déçue. Je m'attendais à un vrai coup de coeur, et ça ne l'a vraiment pas fait pour moi. J'ai beaucoup aimé le début du roman, ces personnages qui n'ont rien en commun mais qui vivent une sorte d'aventure ensemble, qui se rapprochent, et puis le "twist" de l'histoire m'a complètement fait décrocher. Les personnages se serrent les coudes face à cette épreuve, mais j'ai trouvé ça presque faux. Je n'arrivais plus à ressentir quoi que ce soit pour Julie, Paul, Jérôme... et je n'avais qu'une hâte : que ce soit terminé et que je puisse passer à autre chose, à un autre livre. J'ai également trouvé que l'écriture était un peu bancale, les descriptions étaient parfois très belles, avec de magnifiques phrases sur la vie, mais j'ai eu l'impression que les dialogues étaient pré-fabriqués et semblaient sortis d'une mauvaise série télé. Il n'y avait aucune émotion dans les échanges entre les personnages et ça a gâché tout le reste... pour moi.
Je ressors déçue de cette lecture, malgré tout ce que j'ai pu entendre sur Agnès Ledig, et je ne pense pas retenter l'expérience. J'ai son autre roman Pars avec lui dans ma PAL, mais je pense faire l'impasse sur celui-ci. Ce n'était pas pour moi. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...